Sports et huiles essentielles : Témoignage d’un kiné du sport

Rémi BERNARD

Kinésithérapeute du sport

En phase de préparation ou de récupération ou en cas de traumatismes, les huiles essentielles répondent à de nombreux besoins chez le sportif.

Préparation et échauffement

 

Myrte rouge

myrte rouge

En application matinales sur les jambes, de la pointe du pied au triangle de Scarpa, avec un léger massage pour faire pénétrer (20 à 30 gouttes par jambe).

Le Myrte fluidifie les liquides interstitiels (lymphe) et permet une circulation lymphatique optimisée* avec pour conséquences une meilleure nutrition des cellules, une bonne évacuation des déchets dans le circuit veineux, les reins et l’intestin. Le myrte rouge nettoie les émonctoires, augmente les secrétions internes, et favorise une bonne hygiène organique* propice et indispensable à la recherche de performances.

Le praticien utilisera en cabinet ou sur le terrain cette huile essentielle pure ou diluée dans une huile végétale (abricot, jojoba) ou dans l’Huile neutre EONA ou dans du Dermoneutre®, en massage du thorax, du dos, des membres supérieurs et inférieurs. C’est l’huile spécifique du drainage lymphatique manuel. Le Myrte rouge possède en plus des propriétés expectorantes et antibactériennes des voies respiratoires*. A compléter juste avant une compétition par quelques gouttes d’huile essentielle d’Epinette noire, pour activer l’adrénaline, en massage sur la zone lombaire.

Récupération :

 

Romarin à camphre

romarin-camphre-bio

Une huile essentielle très myorelaxante*. Sur les zones musculaires intensément sollicitées pendant l’effort, un massage localisé avec le Romarin à camphre apportera un relâchement très rapide des tensions, des contractures et des crampes*.

A utiliser pure au niveau des attaches tendineuses avec un massage précis, un peu « incisif ». A diluer dans de l’huile de Jojoba (une huile végétale très peu grasse et uide qui pénètre vite), ou dans du Dermoneutre®, sur les zones musculaires étendues, avec un massage drainant et souple, dans le rythme du péristaltisme lymphatique. Compléter idéalement par un massage de décontraction sur l’ensemble du corps avec du Dermoneutre® et de l’huile essentielle d’Eucalyptus Smithii pour une récupération respiratoire ecace (augmente la capacité de transport des gaz dans le sang et recadre les rythmes énergétiques coeur/poumon) *.

Si le sujet a subi une pression psychologique intense, utiliser en massage pour provoquer le lâcher-prise, une huile relaxante aux huiles essentielles de Mandarine, Petit grain bigarade et Camomille romaine, sur une base d’huile d’abricot ou dans l’Huile relaxante EONA.

Traumatismes :

Menthe poivrée

En application locale sur les contusions, soulage immédiatement la douleur*. Recouvrir ensuite la zone traitée par du Gel CRYO® EONA et laisser agir.

Wintergreen (ou Gaulthérie), et Ecalyptus citronné

Deux huiles essentielles très connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires*, à utiliser en synergie en application sur les zones contusionnées et sur les articulations trop sollicitées au cours de l’effort ou d’un entraînement trop intensif. Applications répétitives sur plusieurs jours.

Une huile rare qui s’utilise avec parcimonie, mais remarquable d’efficacité sur les hématomes. Une goutte diluée dans une noisette de Dermoneutre® (pour que l’huile essentielle ne migre pas vers l’œil) en applications répétées sur « un œil au beurre noir ».

Diluée dans une huile végétale sur une contusion musculaire ou articulaire douloureuse.

Très intéressante en cas d’incident articulaire, en massage délicat, associée à la Myrte rouge, pour favoriser la uidité capillaire sanguine et lymphatique*. Recouvrir la zone de Gel CRYO® EONA et détendre toute la région musculaire par un massage avec de l’huile essentielle de Romarin à camphre.

Coaching sportif : Les huiles essentielles de « la gagne ».

Le sport, c’est le physique, mais aussi le mental et un psychisme affûté. Certaines huiles agissent par leurs arômes sur les comportements et elles vous donneront un moral de « vainqueur » !

  • L’huile essentielle de Myrte rouge: Pour m’ancrer physiquemen et, pour concentrer mon énergie physique*
  • L’huile essentielle de Laurier noble: Pour me sublimer dans la compétition et mobiliser toutes mes capacités dans la concurrence
  • L’huile essentielle d’Epinette noire: pour stimuler mon énergie physique et pour augmenter ma vivacité dans l’action

OXYGENATION : LE B.A.BA DU SPORTIF

Voici quelques huiles essentielles (HE) utilisées dans la lutte contre les pathologies respiratoires et les infections hivernales :

HE ANTITUSSIVES :

  • Cyprès
  • Myrte

HE décongestionnantes respiratoires :

  • Cyprès
  • Romarin à cinéole
  • Myrte
  • Niaouli 

HE IMMUNOSTIMULANTES :

  • Ravintsara
  • Saro
  • Thym à thujanol

HE ANTISPASMODIQUES :

  • Basilic tropical
  • Sapin de Sibérie
  • Sapin baumier

HE MUCOLYTIQUES :

  • Eucalyptus globulus : affections des voies respiratoires basses
  • Eucalyptus radiata : affections des voies respiratoires hautes (ORL)
  • Romarin à cinéole

HE anti-INFECTIEUSES :

  • Thym à thymol
  • Origan: action anti-infectieuse très puissante, à large spectre d’activité (bactéricide, fongicide, virucide).
  • Tea tree (Arbre à thé): contenant du terpinène-1-ol-4, alcool terpénique ayant une action anti-infectieuse majeure, à très large spectre d’action. Notamment utilisé pour les pathologies ORL saisonnières (otite, rhinopharyngite, bronchite…).

HE ANTIVIRALES :

  • Camphre
  • Saro

Les conseils de Rémi BERNARD, kiné du sport

« J’utilise souvent les huiles essentielles dans ma pratique de kiné du sport. 

Pour la désinfection et le drainage des voies ORL, par exemple. Les sportifs ne peuvent utiliser de vasoconstricteurs, alors, je préconise l’application d’huile essentielle pure d’Eucalyptus radiata pour les vertus décongestionnantes, expectorantes et antiinfectieuses.

Le sportif humecte son tee-shirt d’huile essentielle et bénéficie de son action, pendant son sommeil ou à l’entraînement.

La diffusion d’huiles essentielles dans les vestiaires est intéressante pour l’action antimicrobienne, antivirale et antifongique qu’elle peut apporter auprès d’une collectivité bien souvent immunodéprimée dans des périodes d’entraînement intensif.

On peut citer la composition à diffuser PROTECTION, conçu spécialement par les Laboratoires EONA, pour pallier aux désagréments des pathologies hivernales. Ecace, d’une grande facilité d’utilisation, et d’un parfum agréable qui facilite la bonne observance au traitement. Ce complexe est une synergie d’huiles essentielles pouvant être utilisée à titre préventif, ou en appui d’autres thérapeutiques, dès les premiers froids, dès les premiers frissons…

Parmi ses principaux ingrédients actifs :

  • Le Saro, grand antiviral et anti-infectieux, exerce une action tonique et stimulante immunitaire Les
  • Eucalyptus : expectorants, mucolytiques, spéciques des voies respiratoires et ORL favorisent l’oxygénation cellulaire
  • Le Niaouli est un autre antiviral majeur et expectorant grâce au 1,8 cinéole qu’il contient.

Prévention de la grippe, bronchites, trachéites, toux, fragilité respiratoire, mais aussi sinusites, rhumes et rhinites, pharyngites, asthénie générale ou convalescence… sont les principales cibles des molécules aromatiques qui le composent, pour assurer le mieux-être.

Pour une optimisation de la récupération musculaire post-compétition, je conseille l’adjonction de l’Huile de massage BIO Relaxante EONA.

Enfin, le Baume chauffant EONA, apporte du confort au sportif pour les extrémités (orteils et doigts) lors des entraînements par temps froid notamment à vélo. »

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018

TNT 2017

TNT 2016