Quels exercices pour le renforcement du long adducteur ?

Gregory VIGNE

Docteur en sciences du sport

C’est en football que les blessures à l’aine sont les plus fréquentes. Elles représentent de 8 à 18% des blessures totales. Les adducteurs sont impliqués dans 69% des blessures de l’aine en football (Holmich, 2007).

L’étude de Serner en 2018 met en évidence que 71% des lésions aigues du long adducteur se font sur des mécanismes de non-contact :

  • 35% lors d’un changement de direction
  • 29% sur un tir
  • 24% sur un retournement
  • 12% sur un saut

Dans cette étude, les 3 exercices mis en évidence sont ceux qui vous sont présenter dans ce document. En effet, ces exercices permettent d’avoir une sollicitation EMG supérieur à 60% ce qui correspond au seuil minimum d’activation musculaire permettant un gain de force.

Dans cet article, vous retrouverez une classification d’exercices plus importante en fonction du niveau de sollicitation musculaire. Cela permet une mise en œuvre sur le terrain plus adaptée en fonction du niveau sportif du patient/athlète.

Il reste toutefois important de varier les sollicitations afin d’optimiser au mieux le gain de force.

Il est intéressant de remarquer que ces exercices se réalisent sans gros matériel et reste très facilement ambulatoire sur le terrain.

Adducteur en position debout
Adducteur en décubitus latéral
Adducteur en décubitus dorsal

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018

TNT 2017

TNT 2016