Chatain Anne Laure - Kinésithérapeute
 

Exercice libéral – Centre Expert du mouvement à Lyon  (Depuis 2017)
Conseil, recherche et formation – Société Allyane (Depuis 2017)
Salariée – IEM Handas Villeurbanne, Association des paralysés de France (2015 – 2017)
Salariée – SSR le Val Rosay à St Didier au Mont d’Or (2007 – 2015)
Exercice Libéral – Centre Vendôme à Lyon (2006 – 2007)
2019 – PAPL Formation à Lyon : « Paralysie faciale et rééducation »
2019 – Alister à Mulhouse : « Kinésithérapie fonctionnelle de l’hémiplégie et autres affections neurologiques en phase chronique »
2019 – Quantum Santé à Paris : « Rééducation des patients dans le cadre de la maladie de Parkinson »
2017 – Institut de motricité cérébrale à Paris : « Concevoir un appareillage pour la personne IMC et polyhandicapé « 
2013 – Henry Gabriel à Saint Genis Laval : « Rééducation motrice après AVC bobath 2012 »
2012 – Alister à Mulhouse : « Kinésithérapie respiratoire et déficiences neurologiques chroniques »
2009 – Alister à Mulhouse : « Approche différentielle de la rééducation motrice de l’hémiplégique selon bobath, Kabat, Perfetti, Brunström »
2006 – Diplome d’état de Masseur Kinésithérapeute
Publications :

"Innover dans la prise en charge de la spasticité avec un procédé non invasif"

La spasticité se retrouve dans de nombreux tableaux cliniques lors d’atteintes de la voie pyramidale (suites d’AVC, lésions médullaires, maladies neurodégénératives types SEP, paralysie cérébrale). Elle est le seul symptôme du syndrome pyramidal pour lequel on peut proposer une thérapeutique dont l’objectif est d’améliorer le pronostic et la qualité de vie des patients. Allyane® propose un nouveau procédé non intrusif qui agit sur toutes les inhibitions motrices d’origine non mécaniques en associant un travail d’identification proprioceptive et d’imagerie mentale avec une technologie (un générateur de sons basses fréquences, l’Alphabox®).

Demande d'informations ?

"Inhibitions motrices, nature et prise en charge"

Le traitement et la prise en charge des « inhibitions motrices » devient un point de recherche central dans la rééducation fonctionnelle. On voit les études cliniques se multiplier sur le sujet depuis quelques années, notamment dans le cadre de leur apparition après chirurgie du LCA, où l’on parle plus précisément d' »arthrogenic muscle inhibition » (AMI).

Demande d'informations ?