Offrez des soins novateurs à vos patients avec la photomodulation

Work-Shop

Light Motion

Faut-il réparer les ruptures de coiffe après 70 ans ?
– Dr Damien DELGRANDE (Chirurgien orthopédiste)
– Dr Amaury GRANDJEAN (Chirurgien orthopédiste)
– Dr Philipe MOREEL (Chirurgien orthopédiste)

Offrez des soins novateurs à vos patients avec la photomodulation

Work-Shop

Fondée sur 10 ans de collaboration avec l’Institut des Neurosciences de Montpellier, la technologie de photomodulation développée par la société Intelligent Sensory Concept (ISC) sous la marque LightMotionTM permet l’approche biologique de multiples pathologies en physiothérapie. Indolore et compatible avec le matériel chirurgical, le traitement par la lumière est une solution intéressante à avoir en cabinet. 

Surprenants, les effets biologiques induits par les lumières LED sont de mieux en mieux compris et maîtrisés (7000 études scientifiques de rang mondial, 55000 citations) et permettent aujourd’hui de proposer de nouveaux protocoles de traitement basés sur la technologie de photomodulation. Littéralement ce sont les particules d’énergie lumineuse (photons) qui traversent la peau pour produire un effet biologique modulateur de l’activité cellulaire au sein des différentes couches de tissus.  

Lumière sur la photomodulation 

La photomodulation est avant tout une solution technologique thérapeutique par lumière LEDs (Light Emitting Diodes), et toute l’approche en physiothérapie repose sur l’utilisation du spectre de longueurs d’ondes comprises entre 470nm et 850nm (lumière froide). Cette fenêtre thérapeutique est en effet définie par les spectres d’absorption optique des principaux chromophores de la peau que sont l’hémoglobine (Hb02) et la mélanine. Excluant les longueurs d’ondes dans les domaines des ultra-violets (UV) et des infra-rouges (IR) les traitements par photomodulation excluent de fait tout risque de brûlures ou cicatrices …mais permettent en revanche de soigner ces dernières ! La modulation de l’activité cellulaire et tissulaire par la lumière LED ouvre ainsi la voie de la LowLevel-Light Therapy(LLLT). 

4 champs majeurs en kinésithérapie 

S’appuyant sur 3 certifications, 1 brevet et 7 homologations* issus de 10 ans de R&D, la technologie LightMotionTM offre aujourd’hui une gamme de protocoles efficaces et objectivés dans 4 champs essentiels dans l’approche des mécanismes biologiques en kinésithérapie : 

  • l’inflammation : grâce à un effet sur les médiateurs chimiques (PGE2, histamine), les cytokines (IL-1, IL-2, IL-6, IL-10, TNFα), la lumière modules les facteurs pro-et anti-inflammatoires. 

  • la régénération cellulaire : en boostant l’ATP cellulaire, la photomodulation permet d’aider à la régénération cellulaire, notamment en stimulant les facteurs de croissances.

  • la cicatrisation :  la lumière booste la prolifération et la différenciation des cellules activées au niveau de la couche basale à l’interface du derme et de l’épiderme, permettant d’optimiser le remodelage cellulaire. 

  • la douleur : le message lumineux va agir sur le nerf et diminuer la sensation douloureuse par un effet « gate control ».  

Option médicale esthétique 

« La peau étant le premier organe extérieur, elle va recevoir le message lumineux et bénéficier de l’activation de différentes cascades intracellulaires qui vont conduire à une meilleure oxygénation de la peau. » explique Julie Cousin, liaison médicale chez Intelligent Sensory Concept (ISC). Ainsi la technologie de photomodulation par LEDs développée sous les marques LightMotionTM (physiothérapie) et BioLuxTM (Dermatologie et médecine esthétique) est commune aux deux domaines mais les protocoles appliqués sont différents et spécifiques.  

« L’usage médico-esthétique s’adresse aux physiologistes qui souhaitent ouvrir leur pratique au bien-être de leur patientèle » souligne Franck Weides, Directeur des ventes pour le groupe ISC et en charge du développement de Biolux et Lightmotion en Suisse. Atout majeur pour ISC : l’accès privilégié à toutes les techniques d’analyse de pointe disponibles sur le plateau d’imagerie de l’INSERM de l’INM (Institut des Neurosciences de Montpellier) grâce à une collaboration exclusive qui a permis aux deux partenaires de construire une base de données scientifiquement solide et de développer des protocoles de traitement spécifiques et reproductibles. 

*Tous les produits professionnels sont homologués sur les marchés Europe, USA, Canada. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *