Lésions musculaires du sportif : stades cliniques et échographiques

Techno Therapy

Faut-il réparer les ruptures de coiffe après 70 ans ?
– Dr Damien DELGRANDE (Chirurgien orthopédiste)
– Dr Amaury GRANDJEAN (Chirurgien orthopédiste)
– Dr Philipe MOREEL (Chirurgien orthopédiste)

Lésions musculaires du sportif : stades cliniques et échographiques

Techno Therapy

La bonne connaissance des classifications clinique et d’imagerie des lésions musculaires conditionne la prise en charge thérapeutique, afin de limiter les séquelles fonctionnelles.

On distingue les lésions par traumatisme extrinsèque des lésions intrinsèques, de loin les plus fréquentes.

La classification histologique en vigueur est celle de Durey et Rodineau, qui définit les stades en fonction de leur caractère réversible, et de l’atteinte du tissu conjonctif de soutien. La classification anatomique sépare les lésions myo-tendineuses, myo-aponévrotiques intra-musculaires et myo-aponévrotiques péri-musculaires. L’échographie a une place prépondérante dans le bilan lésionnel en raison de sa disponibilité, de son innocuité, et de son excellente résolution spatiale.

La classification échographique en 4 stades selon Brasseur guide la durée d’immobilisation. Elle permet également la surveillance des lésions et conditionne la reprise de l’activité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *