Le travail dynamique en réathlétisation

Frédéric DUBAYLE

Masseur Kinésithérapeute
Ostéopathe

Savez-vous quel est l’intérêt d’un travail dynamique en réathlétisation ?

La proprioception est une qualité physique qui permet d’optimiser le contrôle de la posture et la stabilité segmentaire et articulaire lors du mouvement en s’appuyant sur l’amélioration de la perception de la position des segments (statesthésie), la perception du mouvement des segments (kinesthésie) et la perception de la résistance au mouvement.

L’entraînement de cette qualité va avoir comme vertu, l’amélioration des temps de réaction, de la coordination intra et inter musculaire ainsi que de la force et de la vitesse. Pour le patient, cela se traduira par une optimisation de la posture en dynamique, une meilleure capacité d’adaptation, et favorisera la stimulation des fibres rapides.

athletic

D’un point de vue psychologique, cela permettra d’améliorer la conance en soi des patients en levant les appréhensions liées aux situations dites « à risque ».

Ce programme pourra faire l’objet d’un travail spécique soit orienté en apprentissage (qualité sur des exercices simples à complexes) soit orienté en situations de fatigue pour évaluer le niveau d’acquisition des réponses motrices. 

Toutefois, il sera obligatoire de combiner cette tâche à un travail de force maximale pour permettre d’atteindre notre objectif d’optimisation du contrôle du mouvement. Le travail de proprioception seul ne peut être considéré comme un travail de force.
Dans la mise en place de la planication de cette qualité, il conviendra de débuter par des tâches simples qui auront été abordées en rééducation pour complexier les exercices en se rapprochant progressivement des contraintes de l’activité pratiquée.

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018

TNT 2017

TNT 2016