La Tecarthérapie pour une pluralité de prises en charge en kinésithérapie

Pierre TERRIER

Masseur Kinésithérapeute
Ostéopathe

Introduction

Pierre Terrier, kinésithérapeute et ostéopathe a récemment investi dans un appareil Técarthérapie de la marque BTL après l’avoir testé dans son cabinet, à Calais.

Il partage son quotidien et comment il a adapté ce nouvel outil : 

 « J’ai été séduit par le concept, en particulier par le fait que je peux véritablement intégrer la tecarthérapie à mes soins (un massage, un étirement, une mobilisation). Elle fait vraiment corps avec ma pratique. J’utilise l’appareil tous les jours, sur tous types de patients. La tecarthérapie s’avère intéressante sur un grand nombre de pathologies, à condition de respecter certaines contre-indications (port d’un pacemaker ou d’une pompe à insuline, cancer, phlébite, femme enceinte, enfant).

Je l’intègre à de nombreux traitements : sur une lombalgie, en rééducation après une opération de l’épaule ou du genou pour la récupération de la mobilité mais aussi le traitement des cicatrices pour éviter les adhérences et revasculariser la zone de façon à ce que la cicatrice soit la moins visible possible, sur une épaule gelée ou une capsulite pour récupérer de l’amplitude (les résultats sont vraiment significatifs), pour traiter une cervicalgie, une inflammation ligamentaire, une déchirure musculaire ou encore une tendinite, une épine calcanéenne, une inflammation de la voûte plantaire.

J’utilise aussi cet appareil pour la rééducation proprioceptive, en jouant sur l’augmentation de la résistivité par sollicitation des muscles quand le patient est en déséquilibre. C’est une technologie intéressante aussi en actif et j’utilise beaucoup l’appareil dans ce mode, ainsi le patient n’est pas toujours allongé sur la table ! S’il s’agit par exemple de rééduquer un genou ou une cheville chez un sportif, je lui demande de se tenir sur un pied pendant la séance. De ce fait, la tecarthérapie permet d’harmoniser ce qui empêche une bonne stabilité de l’articulation.

J’ai également observé les bienfaits de la tecarthérapie sur la spasticité chez un jeune patient (moins de 30 ans) atteint de sclérose en plaques. Il a parfois du mal à marcher et il fatigue vite. Avec la tecarthérapie, il peut travailler plus longtemps et retrouver une certaine fluidité de mouvement. Bien sûr, il faut recommencer souvent car ayant une maladie évolutive de base, il n’y a d’effets qu’à court terme. Mais il gagne en qualité de vie, à tous les niveaux : quand il sort du cabinet, il marche mieux, il monte et descend plus facilement de sa voiture, du coup il se sent mieux, il arrive à se concentrer pour travailler, il est moins en échec donc moins frustré.

J’ai un vrai gain de temps avec la tecarthérapie et j’arrive à débloquer certaines situations. Je soigne en ce moment une femme victime d’un accident de moto qui a une fracture du fémur. Son quadriceps ne voulait pas lâcher mais elle a fait des exercices de contracter relâcher en même temps que je la traitais avec le BTL, et cela lui a permis de gagner en mobilité, sans risque de déclencher une algodystrophie.

De plus que le BTL-6000 TR-Thérapie est très facile d’utilisation, avec ses programmes pré-enregistrés, je ne perds pas de temps sur l’installation mais ça m’arrive aussi de m’amuser avec le mode manuel, je joue avec les paramètres de fréquence, de puissance et sur la durée des séances pour exploiter pleinement les possibilités de cet appareil.

Les deux applicateurs différents (capacitif et résistif) de la TR-Thérapie assurent un traitement précis et efficace à tous les niveaux des tissus. Les réactions produites par l’applicateur capacitif sont focalisées dans le tissu sous l’électrode, la thérapie se concentre dans les couches musculaires et le tissu conjonctif. L’applicateur résistif agit dans toute la profondeur du corps et cible les tissus avec une impédance plus élevée tels que les articulations, les tendons et les surfaces osseuses. Les études scientifiques ont démontrées des effets thérapeutiques excellents comme le soulagement immédiat de la douleur, la relaxation musculaire, la réduction de l’œdème et la régénération tissulaire.

Parfois il est essentiel de travailler avec les deux applicateurs pour stimuler tous l’ensemble musculosquelettique. L’objectif de cette technologie se focalise sur le courant alternatif qui provoque un mouvement de ions dans le tissu et augmente l’activité du système lymphatique ainsi il y a une amélioration du métabolisme, une absorption des toxines et de l’inflammation. Puis il y a aussi l’effet thermique qui est important car la chaleur crée une vasodilatation qui augmente la circulation sanguine. Cet effet myorelaxant et cet échange important des nutriments et oxygénation apporte un vrai soutien sur le soulagement de la douleur.

 

La technique s’applique en 3 modes :

  • Massage (applicateur entre les doigts) : La TR-Thérapie, en combinaison avec des techniques de massage classique, renforce l’effet thérapeutique en augmentant la vascularisation locale et les échanges cellulaires au sein des tissus.

 

  • Mouvement passif (applicateur entre les doigts ou par poigné): La TR-Thérapie aide à soulager les triggers points et les spasmes musculaires, en la combinant, par exemple, avec des étirements passifs.

 

  • Activation musculaire (mouvement dynamique ou statique en mode pulsé): La combinaison de la TR-Thérapie et des contractions musculaires isométrique ou isotonique concentre l’hyperthermie dans le muscle ciblé. L’énergie ainsi concentrée facilite l’harmonisation du tissu musculaire et par la même la fonction du segment articulaire concerné.

 

  • Mode Actif (en mains libres avec électrodes autocollantes) pour permettre aux patients d’élaborer les exercices nécessaires pour leur pathologie.

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018

TNT 2017

TNT 2016