Hypersensibilité alimentaire et pathologies chroniques

Nathaly MERMET

Journaliste scientifique et médicale

Nathaly-MERMET

Il est intéressant d’intégrer l’hygiène alimentaire dans le cadre d’une prise en charge globale et individualisée d’une personne, surtout lorsqu’il s’agit de maladies inflammatoires chroniques. Si vous faites partie des thérapeutes sensibilisés par l’impact de la nutrition dans les prises en charge en cabinet, les tests de recherche des allergies alimentaires liées aux IgG ImuPro sont d’un grand intérêt pour vous kinésithérapeute. Revue des bénéfices dont le kinésithérapeute peut tirer de ces tests, sur un plan tant médical que financier.

A l’aube de la médecine personnalisée, les tests IMUPRO réalisés à partir d’une simple prise de sang sont à l’inflammation ce que les tests génétiques sont aux maladies rares …à la différence « près » qu’ils concernent tout le monde !

De nombreuses pathologies (mécaniques, digestives ou encore migraine) pourraient être liées à des allergies alimentaires, et l’inflammation peut se révéler source de maladies secondaires, plaçant souvent le kiné dans l’impasse et l’échec thérapeutique.

« Après analyse de l’échantillon sanguin, notre test fournit le profil immunologique d’une personne établi à partir des aliments pour lesquels des immunoglobulines sont détectées » explique Marcel Bony, fondateur de la société R-Biopharm France qui propose le test ImuPro. Pour ce faire l’échantillon sanguin prélevé est transféré dans un laboratoire en France habilité à effectuer l’identification et le dosage les immunoglobulines (IgG) d’intérêt, signant la présence plus ou moins importante d’anticorps (Ac) pour tel ou tel aliment.

Notons que la réaction Antigène/Anticorps ne résulte pas d’une exposition ponctuelle à un aliment, mais d’expositions répétées créant un état d’inflammation chronique. Il s’agit donc de considérer l’inflammation de manière personnalisée dans le cadre d’une prise en charge globale, holistique, du patient.

« Le test ImuPro se révèle être un marqueur intéressant autant pour les problèmes spécifiques, articulaires (crampe, contracture…) que pour les problèmes systémiques conduisant à une moins bonne performance sportive, une fatigue chronique, indiquant que le corps est atteint dans son métabolisme » indique M. Bony, soulignant aussi que l’inflammation crée l’acidité, elle-même possible terrain du cancer, de l’obésité et du diabète.

Tout un dispositif pour la montée en puissance d’expertise progressive des cabinets !

R-BIOPHARM propose aux kinésithérapeutes une aide et une présence matérialisée par un accès à des modules de formation en ligne. Ceci dans un but d’optimisation de l’interprétation des bilans réalisés, du suivi après test et de l’accompagnement avec des conseils personnalisés pour le patient.

Avec IMUPRO, les cabinets peuvent désormais s’engager dans une approche différenciante avec, pour ligne directrice, l’approche globale de leur patientèle.

Au-delà de la simple recommandation d’un test, IMUPRO se propose comme un véritable atout dans la diversification d’activité et dans la création de valeur ajoutée avec l’accompagnement solide des thérapeutes et des patients avec :

  • Un accès à des modules de formation en ligne pour l’interprétation des bilans,
  • une assistance pour étudier chaque cas (hot line en relation avec médecins nutritionnistes et biologistes…)
  • le suivi des patients avec des conseils dans l’optimisation des changements nutritionnels pour faire les bons choix
  • Une ouverture sur des consultations rémunérées entre 50 et 90 € (post bilan & suivi de programme

Au final, en présence d’inflammations chroniques : commençons par la nutrition!

 

EN CHIFFRES

  • 6 tests proposés (dont 1 pour les végétariens)
  • Prix des tests : de 79€ (22 aliments) à 516€ (270 aliments)
  • Prestation d’analyse et recommandation : de 50 à 90 € par consultation post-bilan
  • Formation ImuPro sur la plateforme de E-learning et accompagnement R-Biopharm gratuits pour les kinés qui recommandent le test.