texte article

Un Nouveau Dynamisme pour la prise en charge des pathologies du rachis

Isabelle DUCAS

Kinésithérapeute

Le réveil de la proprioception

Rappel :

86 % de la population souffrira au cours de sa vie d’une pathologie du dos :

La colonne vertébrale est le pilier central de la posture de part sa fonction statique de maintien, sa fonction dynamique d’auto grandissement et sa fonction d’amortisseur grâce aux courbures.

La posture dépend de la morphologie et des gestes usuels mais elle est modulable et sert de base aux mouvements et au maintien de l’équilibre.

Après un Bilan de la Pathologie :

Rachialgies, scolioses, surpoids,  …

et après l’élimination de diagnostics de fractures, de tumeurs ou de pathologies évolutives le

thérapeute peut commencer sa prise en charge.

  • Objectif : diminuer la douleur, retrouver la mobilité, renforcer les muscles profonds.
  • Moyen : travail de la proprioception.

Protocole Activebase :

l’étape assise de la prise en charge du rachis se fait sur l’Activebase par séances de 15-20mn en 4 temps, devant un miroir :

  • Réglage de la hauteur d’assise au niveau du haut de la rotule, pour un angle coxo fémoral de 110° – Profondeur d’assise ( laisser dépasser les ischions en arrière )
  • La position des pieds à la largeur des épaules (au départ)

1- Le Patient démarre par une Prise de conscience de la bonne posture avec exercices d’autograndissement.

Se fait avec l’assise fixe qui est à 15 degrés d’antéversion. Cette angulation soulage la pression sur les disques lombaires et respecte les courbures naturelles de la colonne vertébrale.

2- Puis commence un travail de mobilisation du bassin :anté et rétroversion, bascule latérale et circumduction.

Se fait sur l’assise dévissée (mobilité haute)

3- Ensuite un travail d’équilibration et de réalignement du rachis et engagement des membres inférieurs.

Se fait sur la base dévissée avec l’assise stable. (mobilité basse ) :

4–  Enfin le thérapeute lui propose d’augmenter le travail proprioceptif qui permet d’obtenir le renforcement des muscles du tronc et des membres inférieurs en additionnant les bénéfices des exercices 2 et 3

dévisser l’assise + base. ( mobilité haute et basse )

Le thérapeute règle les mobilités de l’ActiveBase au fil des séances en fonction de la progression du patient.

La progression est rapide et intuitive et la douleur diminue en même temps que les mobilités

augmentent dans un cercle vertueux.

L’Activebase offre de multiples combinaisons de réglages pour s’adapter au plus près des besoins du patient.

Toute une gamme d’exercices introduisant la mobilité des membres supérieurs et inférieurs est à décliner Pour optimiser les résultats.

l’Activebase trouve une grande place non seulement dans le traitement mais aussi dans la prévention de tous les troubles liés à la sédentarité à la maison et au travail pour une tranche d’âge allant de 6 ans à 90 ans.