Evaluation et prise en charge d'un traileur sur le plan du renforcement musculaire

Gregory Vigne

Docteur en Sciences du Sport
Préparateur Physique Expert

Le cas pratique évoqué dans cet article concerne Pierre-Adrien Hivert, Traileur amateur français, appartenant à l’équipe KALENDJI Ambassadeurs. Durant 24 mois, il a rencontré de nombreux problèmes physiques pour la plupart localisés dans la région lombaire.

Le trail est défini comme une activité d’endurance (entre 21 et 80kms) en course à pied pratiquée en pleine nature. Les caractéristiques athlétiques du traileur sont semblables à celle d’un coureur de fond, à l’exception près de l’environnement. En effet, l’activité de pleine nature sera plus exigeante musculairement du fait du dénivelé associé à la course. L’entraînement en trail et ultra-trail ne sera donc pas simplement un copier/coller du spécialiste de fond.  

L’athlète, souhaitant résoudre ses problèmes et performer dans sa discipline, s’est tourné vers ATHLETIC. Suite à la visite médicale réalisée par la supervision médicale, Pierre-Adrien a été orienté vers un test de « Détection de Profil à Risques » DPR© afin d’établir une « cartographie athlétiques ». Le test a notamment mis en évidence des déficits controlatéraux et antéro-postérieur de force, de souplesse et de fonctionnalité aux niveaux des membres inférieurs et des ceintures lombaire et pelvienne. 

Suite au constat établi, il a été proposé à Pierre-Adrien d’effectuer une phase de rééquilibrage de 12 séances afin de corriger les déséquilibres observés. A ce protocole est associé un travail personnel individualisé de renforcement abdominal et lombaire ainsi qu’un travail de souplesse spécifique sur 3 semaines à raison de 3 séances par semaine. A la fin de cette période, de très net progrès ont été constatés (augmentation entre 20 et 100% des valeurs de force, amélioration de sa qualité de souplesse, meilleure aptitudes fonctionnelles). L’objectif de prévention du risque de blessure, ayant été abordé, a laissé place au second objectif de performer dans sa discipline. 

La collaboration avec ATHLETIC s’est donc poursuivie par la mise en place d’une phase de préparation physique. Le préparateur physique a étudié les caractéristiques de la discipline  ainsi que la typologie des blessures rencontrées en trail (8% membres supérieurs et tronc, 18% bassin et cuisse, 38% genou, 36% mollet et tibia, 28% pied, d’après une étude réalisée par O. Broglin et G. Millet). Les caractéristiques de force, notamment excentrique du quadriceps, des mollets, des abdominaux, ont été développées. Le respect de la balance agoniste/antagoniste a bien évidemment été gardé par un travail concentrique et excentrique des ischio-jambiers et des lombaires. Le travail de renforcement des stabilisateurs de hanche, de souplesse de la chaîne postérieure et antérieure, de proprioception de la cheville, du genou et du bassin effectué en complément, a abouti à une optimisation de sa gestuelle et donc de l’économie de course. 

Dans sa pratique, Pierre-Adrien est passé de 2 entraînements par semaine avant d’entamer sa phase de préparation physique à 5 entraînements par semaine aujourd’hui. Cela fait maintenant 18 mois qu’il n’a plus suspendu sa pratique pour cause de blessures. Il réalise même de bonnes saisons sportives puisque plusieurs podiums sont à notés au cours de ces 18 mois.  

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018