Effets d’un d’entraînement de quatre semaines sur l’endurance et l’équilibre

Messerli, Kershaw, Keller, Taube

l’université de Fribourg, Suisse
Unité des sciences du mouvement et du sport

Résumé:

L’inactivité physique est un problème grave dans le monde entier. Malheureusement, cette inactivité, qui a augmenté de plus en plus au cours des dernières décennies, en particulier dans les pays industrialisés, est associée à un risque accru de maladies telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies coronariennes, etc. (Knight, 2012).

Pour cette raison, du point de vue de la politique de santé et des coûts, il est inévitable de contrer les activités sédentaires au moyen de concepts d’entraînements adaptés. Le nouvel appareil SENSOPRO associe l’entraînement de l’endurance et de l’équilibre d’une manière douce pour les articulations et, grâce à sa diversité, convient aussi bien aux utilisateurs débutants qu’aux utilisateurs avancés. L’étude présentée ici a examiné les effets d’un entraînement sur quatre semaines avec le SENSOPRO sur l’endurance et l’équilibre.

Méthodes :

Un total de 30 volontaires (23,2 ± 2,7 ans; 170,6 ± 8,8 cm; 66,5 ± 12,7 kg) ont été divisés en un groupe d’intervention (GI) et un groupe témoin (GT) (GI: onze femmes, quatre hommes; GT: onze femmes, quatre hommes). Les pré et post-tests comprenaient des tests d’équilibre et un test de rampe pour mesurer la capacité d’endurance. La capacité à équilibrer a été évaluée dans une condition de perturbation externe, en se tenant debout sur la surface d’appui instable du Posturomed ™. De plus, l’endurance maximale a été testée sur le tapis de course : à partir de 5,4 km/h, la vitesse a été augmentée toutes les minutes de 0,6 km/h. Le test a été interrompu lorsque le volontaire était complètement épuisé. Après les pré-tests, le GI a effectué une séance d’entraînement sur quatre semaines sur le SENSOPRO (30 minutes trois fois par semaine), qui combinait des exercices d’équilibre et d’endurance avec des caractères HIIT. Après ces quatre semaines, tous les sujets ont été testés de nouveau.

Résultats :

L’analyse de la variance (ANOVA) du test d’équilibre a montré un effet d’interaction groupe * temps (F1; 28 = 7,53; p = 0,01). Le GI a enregistré une amélioration significative sans perturbation (p = 0,035) et une tendance vers une amélioration avec perturbation (p = 0,078).

Aucune différence significative n’a été trouvée dans le Groupe Témoin. L’ANOVA du test de performance d’endurance a également montré un effet d’interaction groupe * temps significatif (F1; 28 = 6,40; p = 0,017). Le GI a amélioré sa vitesse de course maximale de manière très significative (p <0,001), tandis que l’endurance et l’équilibre du Groupe Témoin sont restés inchangés.

Discussion / Conclusion :

L’entraînement avec le SENSOPRO se traduit par une amélioration de l’équilibre et de l’endurance. Ce nouvel appareil est ainsi adapté à l’entraînement simultané de deux « habiletés » élémentaires de base. Le temps nécessaire par entraînement étant limité et les effets se faisant rapidement sentir, l’appareil semble bien adapté pour contrer les effets négatifs de l’inactivité.

Références :

Knight, J. A. (2012). Inactivité physique : maladies et troubles associés. Ann Clin Lab Sci, 42 (3), 320-337.