Diversifiez la photomodulation pour vos patients !

Nathaly MERMET

Journaliste scientifique et médicale 

Nathaly-MERMET

Fondée sur 10 ans de collaboration avec l’Institut des Neurosciences de Montpellier, la technologie de photomodulation exploitée par la société Intelligent Sensory Concept (ISC) sous la marque LightMotionTM permet l’approche de multiples pathologies en physiothérapie.  

Surprenants, les effets biologiques induits par les lumières LED sont de mieux en mieux compris et maîtrisés (7000 études scientifiques de rang mondial, 55000 citations) et permettent aujourd’hui de proposer de nouveaux protocoles de traitement basés sur la technologie de photomodulation. Littéralement ce sont les particules d’énergie lumineuse (photons) qui traversent la peau pour produire un effet biologique modulateur de l’activité cellulaire au sein des différentes couches de tissus.  

Lumière sur la photomodulation 

La photomodulation est avant tout une solution technologique thérapeutique par lumière LEDs (Light Emitting Diodes), et toute l’approche en physiothérapie repose sur l’utilisation du spectre de longueurs d’ondes comprises entre 470nm et 850nm (lumière froide). Cette fenêtre thérapeutique est en effet définie par les spectres d’absorption optique des principaux chromophores de la peau que sont l’hémoglobine (Hb02) et la mélanine (schéma). Excluant les longueurs d’ondes dans les domaines des ultra-violets (UV) et des infra-rouges (IR) les traitements par photomodulation excluent de fait tout risque de brûlures ou cicatrices …mais permettent en revanche de soigner ces dernières ! La modulation de l’activité cellulaire et tissulaire par la lumière LED ouvre ainsi la voie de la LowLevel-Light Therapy(LLLT). 

4 champs majeurs en kinésithérapie

S’appuyant sur 3 certifications, 1 brevet et 7 homologations* issus de 10 ans de R&D, la technologie LightMotionTM offre aujourd’hui une gamme de protocoles efficaces et objectivés dans 4 champs essentiels en kinésithérapie : 

– l’inflammation : grâce à un effet sur les médiateurs chimiques (PGE2, histamine), les cytokines (IL-1, IL-2, IL-6, IL-10, TNFα), la lumière modules les facteurs pro-et anti-inflammatoires.  

– la régénération cellulaire : en boostant l’ATP cellulaire, la photomodulation permet d’aider à la régénération cellulaire, notamment en stimulant les facteurs de croissances.  

– la cicatrisation :  la lumière booste la prolifération et la différenciation des cellules activées au niveau de la couche basale à l’interface du derme et de l’épiderme, permettant d’optimiser le remodelage cellulaire. 

– la douleur : le message lumineux va agir sur le nerf et diminuer la sensation douloureuse par un effet « gate control ».  

Option dermatologie médicale esthétique 

« L’activation des cellules par la lumière qui impacte positivement la physiothérapie …bénéficie également à l’esthétique par le même mécanisme de stimulation des mécanismes de réparation biologiques naturels. La peau étant le premier organe extérieur, les résultats sont d’autant plus visible.» explique Julie Cousin, biologiste et Chef opérationnelle et liaison médicale chez Intelligent Sensory Concept (ISC). Ainsi la technologie de photomodulation par LEDs exploitée sous les marques LightMotionTM (physiothérapie) et BioLuxTM (Dermatologie et médecine esthétique) est commune aux deux usages mais ce sont les logiciels embarqués dans chacun des appareils et les protocoles qui diffèrent. 

*Tous les produits professionnels sont homologués sur les marchés Europe, USA, Canada. 

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018

TNT 2017

TNT 2016