Diagnostiquer et prendre en charge un adolescent atteint d’un Valgus

Fabrice MILLET

Podologue du Sport

Etat des lieux : 

Le patient est adolescent sportif âgé de 12 ans qui pratique la natation et l’athlétisme. Il a pris rendez-vous chez avec moi pour un renouvellement de semelles adapté à un pied valgus depuis 4 ans.

J’ai utilisé PODOSMART au moment de l’analyse dynamique (marche ou course suivant le patient). Il recueille les données issues de l’activité de marche ou de course du patient, à travers l’interface web disponible en ligne sur https://app.podosmart.tech. Les résultats sont ensuite portés à la connaissance du patient, ce qui va lui permettre de l’intégrer dans le processus de traitement et faciliter son acceptation. J’ai également utilisé une caméra pour analyser l’activité du sportif et un logiciel d’analyse vidéo en 2 dimensions du mouvement. Les paramètres que j’utilise le plus souvent sont :

_La Gaitline : permet d’avoir une vue d’ensemble rapide de la marche et de voir quel pourraient-être les anomalies détectées.

_ Le phase oscillante : La phase oscillante permet de définir le ratio de propulsion et les muscles qui assurent la propulsion. La symétrie entre les deux jambes pourra ainsi être vérifiée. La phase oscillante permet également d’analyser la longueur de foulée et la similarité entre les deux côtés. Ces données vont me permettre de conseiller le patient sur des exercices au quotidien pour éviter une dissymétrie (musculation, proprioceptivité…).

_Le déroulé de cheville permet de visualiser les angles d’attaque, pied à plat et lors de la propulsion pour ainsi préciser ses corrections. Le graphique illustratif est expliqué aux patients qui peuvent voir leurs déformations et les différences entre les deux côtés.

Voici les informations recueillies : 

On remarque que l’attaque est à peu près dans les normes puis il se produit un affaissement très rapidement de l’arrière-pied. Ensuite, le pied part en supination ce qui peut s’expliquer par le fait que le patient corrige sa démarche.

Le pas à gauche est fermé, ce qui traduit bien une valgus du pied, et un peu moins marqué à droite. Le degré d’attaque est plus marqué à gauche, ce qui indique que le pas est plus contrôlé à gauche.

A la course, il y a un temps de contact plus élevé à gauche, qui vient du fait que le pied gauche est plus déformé.

L’amplitude entre l’angle d’attaque et l’angle de propulsion est plus importante à gauche, même si l’angle d’attaque est meilleur à gauche. Cela peut s’expliquer par le fait que le patient essaye de se corriger au moment de la pose du talon ou du fait que la déviation est essentiellement au niveau du médio pied.

J’ai complèté mon analyse avec des examens de routine classiques : interrogatoire et examen en décharge assis sur le fauteuil, examen en charge et appui unipodal.

  • Lors de l’interrogatoire, on apprend que c’est un enfant qui avait tendance à chuter en se prenant les pieds l’un dans l’autre quand il était plus jeune et souffre de douleurs au niveau de la tubérosité du jambier postérieur.
  • Debout, on constate un fort valgus du médio pied et un léger valgus de l’arrière pied, associé à un genulvalgum.
  • A l’appui unipodal, la pronation se confirme.

Le diagnostic : Les douleurs ainsi que les chutes sont dues à la déviation du pied en valgus.

La prise en charge : Le podologue a réalisé des semelles thermoformées avec des matériaux compressibles à densité élevée et non compressible sous le talon. Il a positionné un CSP, ainsi qu’une hémicoupole et des éléments sous et anté capitaux sous le premier rayon.