Auto-rééducation après entorse de cheville

Quentin DI GIOIA

Masseur Kinésithérapeute

Introduction :

L’entorse latérale de cheville est une pathologie courante dans notre pratique, entre autre elle est responsable de 7 à 10% des consultations aux urgences. Elle touche le plus souvent les sportifs pratiquant des sports nécessitants des changements d’appuis brutaux, des sauts… (Del Rabal et al., 2018). 

 

Physiopathologie : 

L’entorse latérale de cheville est une atteinte d’un ou plusieurs faisceaux du ligament collatéral latéral de la cheville.  

Généralement elle est due à un manque de force et de réactivité des muscles fibulaires (court et long) qui ne sont pas suffisamment forts ou suffisamment réactifs pour empêcher l’inversion du pied qui est le geste lésionnel en règle générale (Coutagne et al., 2008). 

L’entorse est aussi favorisée par un IMC supérieur à 25, un niveau de fatigue important, la pratique du sport en compétition (on observe plus de blessures lors des compétitions que lors des entraînements), les antécédents d’entorses de cheville. 

Lors de la prise en charge, il faudra donc traiter les conséquences aigües dues à cette lésion ligamentaire mais aussi mettre en place des protocoles de prévention des récidives de cette pathologie qui peuvent s’élever jusqu’à 80% chez le sportif (Bellaud, 8AD). 

 

Traitement kinésithérapique : 

Après avoir pris en charge les séquelles de la première entorse, nous pourrons donc commencer à travailler pour diminuer le risque de récidive. 

Pour ce faire nous travaillerons selon plusieurs axes : 

  • le renforcement des muscles éverseurs du pied dont font partie les fibulaires ; 
  • le travail de proprioception qui va nous permettre d’améliorer l’anticipation du patient face à un risque lésionnel. 

De plus la réalisation d’exercices de proprioception serait bénéfique au patient pour prévenir la récidive des entorses ce qui nous amène à proposer au patient un programme d’auto-rééducation.(“Des exercices de proprioception réalisés à domicile sans thérapeute réduisent le risque d’entorse secondaire de cheville,” Kinésithérapie La Revue 2013) 

Pour m’assurer de lobservance du patient et de la bonne réalisation du programme, je lui propose d’exécuter les exercices à domicile en suivant un protocole personnalisé d’auto-rééducation que je lui envoie grâce au logiciel Kinexer6.  

Renforcement Éversion

Asseyez-vous sur une chaise avec un élastique attaché autour du pied. 

Gardez votre genou stable et votre talon en appui au sol pendant que vous tournez la plante de votre pied vers l’extérieur. 

Revenez et répétez. 

Marcher sur talons

Placez-vous debout. 

Marcher sur vos talons en levant le devant du pied le plus possible. 

Note: Tenez-vous sur un objet stable au besoin. 

Équilibre unipodal matelas

Placez-vous debout sur un matelas, les pieds légèrement écartés. Soulevez un pied et tenez votre équilibre sur l’autre pied. Baissez votre pied. Pour progresser, essayez de rester debout sur un pied seulement sur le matelas pour des périodes de temps de plus en plus longues. 

En progression à la fin de la rééducation, on pourra rajouter l’exercice suivant : 

Sauter sur un matelas

Sautez légèrement sur un matelas avec les deux pieds.Pour progresser, sautez plus vigoureusement avec les deux pied. Ensuite, sautez avec un seul pied. Finalement, sautez plus vigoureusement sur un seul pied. A chaque réception, stabilisez votre position entre 2 et 3 secondes. 

Sources : 

Bellaud, E., 8AD. Une façon (re)pensée d’agir. https://doi.org/KIN-11-2006-00-59-1779-0123-101019-200609440 

Coutagne, X., Monnet, S., Lemepreur, J.-J., 2008. Activité des muscles fibulaires sur différents appareils de rééducation proprioceptive. 

Del Rabal, H., Picot, B., Moret, S., Dany, A., Rambaud, A., 2018. Programme préventif des entorses de cheville chez les jeunes joueuses de football : essai contrôlé randomisé par grappe. Kinésithérapie, la Revue 18, 3–10. https://doi.org/10.1016/j.kine.2018.06.017 

Des exercices de proprioception réalisés à domicile sans thérapeute réduisent le risque d’entorse secondaire de cheville, 2013. . Kinésithérapie, la Revue 13, 8–9. https://doi.org/10.1016/j.kine.2013.01.009 

 

Articles du mois

TNT 2021

TNT 2020

TNT 2019

TNT 2018

TNT 2017

TNT 2016