Traitement du syndrome de la douleur sous acromiale | Swiss DolorClast® Academy

Swiss DolorClast® Academy

 

La SDCASwiss DolorClast® Academy – est la plate-forme pédagogique et le modèle de formation simplifié pour les experts en TEOC de demain.

NOUS FORMONS LES EXPERTS DE DEMAIN EN TEOC :
La SDCA offre des programmes de formation flexibles dans le monde entier pour assurer la diffusion des connaissances concernant la TEOC dans le but d’améliorer la qualité de vie des patients et d’aider à leur guérison.

NOUS OPTIMISONS VOTRE VISIBILITÉ :
La Swiss DolorClast® Academy permet de vous mettre à jour sur les dernières avancées cliniques et d’optimiser votre visibilité après avoir été formé et certifié.

Référencez-vous en ligne !

 

Traitement du syndrome de la douleur sous acromiale

Le terme « syndrome douloureux sous-acromial de l’épaule » est souvent utilisé comme synonyme de « tendinopathie de la coiffe des rotateurs » et de « tendinite de la coiffe des rotateurs ».

Tout comme la « tendinite calcifiante de l’épaule » (se reporter à la section correspondante pour plus de précisions) peut s’accompagner d’une douleur à l’épaule, le syndrome douloureux sous-acromial de l’épaule peut s’accompagner d’une tendinite calcifiante de l’épaule. Il existe parfois une confusion entre la tendinopathie de la coiffe des rotateurs et la bursite de l’épaule, mais les deux termes désignent une inflammation d’une zone particulière de l’articulation de l’épaule (espace sous-acromial) à l’origine d’un ensemble commun de symptômes regroupés sous la dénomination anglo-saxonne de « shoulder impingement syndrome » (SIS). Le terme « shoulder impingement syndrome » (SIS) est descriptif et se rapporte au pincement des tendons et de la bourse séreuse de la coiffe des rotateurs entre les os (dans l’espace sous-acromial). Dans les cas les plus aigus, le SIS associe une inflammation des tendons de la coiffe des rotateurs (tendinite) et une inflammation de la bourse séreuse à proximité de ces tendons (bursite). Dans de nombreux cas de SIS, l’espace sous-acromial est réduit en raison de la forme des os différente de celle observée chez des témoins sains.

La pathologie est souvent le résultat d’une lésion initiale qui déclenche le processus inflammatoire. Ce dernier peut entraîner un épaississement des tendons ou de la bourse séreuse, l’accroissement de leur volume provoquant un pincement de ces structures anatomiques intensifiant, de fait, l’inflammation… Lire la suite !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En savoir plus   
Partager l'article