Traitement de l’épicondylite latérale et médiale | Swiss DolorClast® Academy

Swiss DolorClast® Academy

 

La SDCASwiss DolorClast® Academy – est la plate-forme pédagogique et le modèle de formation simplifié pour les experts en TEOC de demain.

NOUS FORMONS LES EXPERTS DE DEMAIN EN TEOC :
La SDCA offre des programmes de formation flexibles dans le monde entier pour assurer la diffusion des connaissances concernant la TEOC dans le but d’améliorer la qualité de vie des patients et d’aider à leur guérison.

NOUS OPTIMISONS VOTRE VISIBILITÉ :
La Swiss DolorClast® Academy permet de vous mettre à jour sur les dernières avancées cliniques et d’optimiser votre visibilité après avoir été formé et certifié.

Référencez-vous en ligne !

Traitement de l’épicondylite latérale et médiale

Le « tennis elbow » est une tendinopathie de l’extenseur commun en latéral du coude. Autrefois, cette pathologie s’appelait communément « épicondylite latérale ». Toutefois, elle n’est plus considérée comme d’origine inflammatoire. Aujourd’hui, pour être précis, on décrirait cette pathologie comme une « tendinopathie dégénérative partiellement réversible liée à une sur-utilisation/sous-utilisation du coude ». En raison de la complexité de cette description, le terme généralement utilisé est « tennis elbow ».

Les principaux symptômes cliniques sont une douleur lors des mouvements contre résistance (en particulier l’extension de l’annulaire contre résistance) et une sensibilité au niveau de l’épicondyle latéral avec une mobilité du coude normale. Le diagnostic s’appuie sur les manifestations cliniques de la pathologie. Le recours à l’imagerie diagnostique doit être envisagé pour exclure d’autres étiologies des douleurs au coude ou pour confirmer la suspicion de tennis elbow en cas de doute.

Comme les autres tendinopathies, l’épicondylite latérale est une pathologie complexe qui n’est pas parfaitement comprise. Comme dans le cadre d’une tendinite calcifiante de l’épaule, une sollicitation brutale peut altérer la structure des tendons au niveau de l’attache de l’extenseur commun et déclencher une dégénérescence. Les calcifications sont toutefois rares dans le cas d’une épicondylite latérale. On a également suggéré l’implication d’une inflammation neurogénique dans l’épicondylite latérale… Lire la suite !

 

Plus d’informations sur le site de Swiss DolorClast® Academy :

https://www.swissdolorclastacademy.com/fr

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En savoir plus   
Partager l'article