Le travail de renforcement excentrique des ischio-jambier

Grégory VIGNE

Docteur en sciences du sport

 

 

 

 

Savez-vous quel est l’intérêt d’un travail de renforcement excentrique en réathlétisation ?

 

Le mode de contraction excentrique compte de nombreux avantages. En effet, d’un point de vue de la rééducation, le travail dynamique négatif permet de travailler sur le réalignement des fibres musculaires et favoriser la cicatrisation. Au niveau de la réathlétisation, il permet d’améliorer la force d’amortissement, la force maximale et la force explosive réactive.

L’intérêt du renforcement excentrique des ischio-jambiers réside principalement dans la prévention du risque de blessure musculaire.

 

L’évaluation isocinétique permet d’évaluer la capacité du complexe musculotendineux à freiner un mouvement. Il a été mis en évidence l’utilité d’un équilibre de la balance agoniste/antagoniste de la cuisse. Le ratio fonctionnel (ou « mixte ») établi entre la force excentrique des ischio-jambiers (à 30°/s) et la force concentrique du quadriceps à vitesse rapide (à 240°/s) doit être compris entre 0,9 et 1,5 pour limiter le risque de blessure de la cuisse. Lors de ses travaux, JL Croisier a identifié un risque lésionnel des ischio-jambiers multiplié par 4 chez des joueurs de football présentant un déséquilibre de force et en particulier d’un ratio « mixte » faible.

Lors de la mise en place de nos exercices, l’important va être de planifier les exercices en maîtrisant leur complexification pour se rapprocher progressivement des mouvements spécifiques de l’activité pratiquée notamment pour toutes les activités nécessitant une vitesse d’exécution, de changement de direction, de freinage et d’accélérations. Il est primordial de travailler sur toute l’amplitude du mouvement (et notamment la course interne des ischio-jambiers).

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En savoir plus   
Partager l'article