• Rééducation
  • Réathlétisation
  • Préparation physique
  • Évaluation

Étude du mois

Intérêt de la prise en charge par kineo dans les opérations du LCA selon méthode DIDT

Pierre-Emmanuel VILETTE

Le patient est un adulte de 32 ans de 1.69m pour 70 kg. Il est joueur de rugby de Fédérale 2 et demi de mêlée. Il a subi une torsion valgus du genou droit sur un appui. Il s’est donc rompu le LCA sans autre lésion associée en décembre et a été opéré le 5 janvier 2017. Je l’ai récupéré pour 10 séances pré-opératoires afin de diminuer l’inflammation et maintenir un tonus musculaire suffisant. Perte de périmètre de cuisse -2 et -2 cm en fin de rééducation préopératoire. Pas d’oedème et mobilité conservée.

Phase 1 de la rééducation : 

SOINS A DOMICILE 

Le patient a commencé les séances à domicile à raison de 3 par semaine avec un traitement kiné basé sur le drainage, massage, récupération des amplitudes en FLEXION ET EXTENSION. Présence des agrafes qui limitent la Flexion à 100°. 

La perte musculaire est de -4 et -5 cm sur le périmètre des cuisses. 90° de flexion et -10° de flessum. 

Travail de verrouillage et de triple extension avec résistance manuelle puis en position debout avec travail type squat sans charge. 

 

Phase 2 de la rééducation : 

PASSAGE AU CABINET 3 semaines post opératoire post ablation des agrafes. 

Pendant cette phase le patient augmente le travail de récupération des amplitudes, le renforcement musculaire et l’apprentissage du squat en vue du retour sur le travail sur KINEO. 

Le travail des amplitudes se fera en actif sur cycloergomètre, swissball et travail au sol 

Le renforcement musculaire en position squat sur le kinéo sans charge avec correction des positions pour éviter les compensations. 

Le travail du verrouillage du genou en décubitus dorsal. On débutera aussi le travail des IJ sur swissball en activo-passif et actif. 

 

Phase 3 de la rééducation : 

GLOBUS KINEO en action 

Début du travail sur kinéo en squat en mode visqueux pour soulager le genou et dans une amplitude de travail permettant une sécurisation du patient (réglage P1P2) 

30 kg en concentrique et 40 en excentrique en série de 10 répétitions et 3 séries avec trois séances par semaines. 

Amplitude de 120 ° à 1 mois post op et 0° en extension : le patient travaillera de : 

P1 90°

P2 100°

On partira de viscosité 1 pour le concentrique et en 4 pour l’excentrique. Selon les douleurs ou les gênes du patient on pourra les modifier.

On sera en mode visqueux jusqu’à ce que le chirurgien ait revu le patient.

Visite du chirurgien 21/01/2018 (1 mois postop) :

La mobilité est normale 120° en flexion et 0° en extension.

Le patient présente une perte musculaire de -3cm -5cm de périmètre de cuisse.

 

Phase 4 :

AUGMENTTATION DE LA CHARGE DE TRAVAIL SUR KINEO

La rééducation se poursuit sur Kineo mais mode isotonique sans inertie.

Le patient effectue 4 séries de 15 répétitions à 40 kg concentrique et 40 kg excentrique.

Accentuation du travail des ischios jambiers :

Travail en contraction dynamique avec swiss ball

Travail sur kineo en mode élastique sur le squat : 3 séries de 10 répétitions avec 5-8 kg en concentrique et 8-5 kg en excentrique

Récupération ++++ avec GAME READY et électrothérapie de récupération musculaire et massage

Le patient vient d’être revu par le chirurgien

Bilan du 06/03/2018 :

-Amplitude 120°FLEX et 0° EXT

-Périmètre cuisse : -1cm / -1cm

En résumé voici les résultats obtenus sur KINEO à 4 semaines et 3 mois post opératoires